Les patrimoines, entre valorisation des savoir-faire et gisement d’emplois

gisement emploi 2

Tourisme et patrimoines figurent bien dans l’ADN de la France. Les métiers et les compétences de demain ont forcément la mémoire des lieux, des hommes et des cultures.

Le tourisme emploie directement en France 1,5 million de personnes, les patrimoines plus de 100.000. Ces données sont assez bien connues. D’autres le sont moins. 15.000 visiteurs payants sur un site touristique créent par exemple un emploi pérenne.

Le tourisme est un donc gisement important d’emplois sur la quasi-totalité des territoires français. Les métiers des patrimoines mettent en exergue les savoir-faire français et inversement. Ils contribuent fortement à l’attractivité touristique des territoires. La destination France est compétitive parce que son patrimoine gastronomique œnologique est mondialement connu.

Paul Bocuse ou Alain Ducasse, le Bordeaux, le Bourgogne ou la Champagne sont des marques, ou des repères, de la qualité française. Le rôle des collectivités publiques est d’accompagner la professionnalisation des différents acteurs, l’émergence des nouveaux talents et d’aider l’investissement et la valorisation des projets patrimoniaux structurants dont les effets seront inscrits dans le temps en termes d’activités et de retombées économiques, d’emplois et de compétences professionnelles. Elles prennent en charge, partiellement ou totalement, le coût d’entretien ou d’animation d’équipements, d’espaces de loisirs ou de réserves naturelles et se forgent ainsi un avenir économique.